Notre Projet

Le mouvement Emmaüs
Emmaüs est un mouvement international solidaire fondé par l’Abbé Pierre qui lutte au quotidien depuis plus de 60 ans contre la pauvreté et toutes les autres formes d’exclusion. Indépendant financièrement pour conserver sa liberté d’interpellation, le mouvement Emmaüs représente 18 000 acteurs composé de compagnons, bénévoles, salariés, 283 structures en France et 350 au niveau mondial réparties dans 37 pays d’Afrique, Asie, Amérique et Europe.

 

Notre engagement
Aujourd’hui la situation est dramatique. Des murs se sont dressés un peu partout dans le monde. Les politiques actuelles favorisent des migrations meurtrières. Selon l’ONU, en 2016, plus de 5000 femmes, enfants et hommes sont mortes en tentant de rejoindre l’Europe. 2017 s’annonce être encore pire car depuis janvier 2017, 101 210 migrants ont traversé la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, 2 247 migrants ont péris en mer selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).
Ces politiques construisent un monde de camps déshumanisé. Au prétexte d’arrivées « massives », l’UE et les Etats voisins n’ont cessé de renforcer leurs systèmes d’enfermement et la capacité totale connue des camps recensés a grimpé, passant de 32 000 places en 2011 à 47 000 en 2016.
A l’arrivée, les espoirs de nombreux.ses exilé.es se fracassent sur la réalité des camps fermés. Chaque année, près de 600 000 étranger.es sont privé.es de liberté sur le territoire de l’Union européenne à des fins de « gestion migratoire ».

 

Emmaüs ne peut pas rester impassible
Parce que partout dans le monde, les groupes Emmaüs accueillent des personnes démunies et profondément meurtries par leur parcours migratoire et par les conditions indignes de vie dans la plupart des pays d’accueil. Les groupes Emmaüs prouvent chaque jour que vivre ensemble est possible. Nous portons des alternatives pour démontrer que la libre circulation est et sera bénéfique pour les sociétés et les populations en termes de richesses économiques et culturelles.
Nous défendons une citoyenneté universelle qui garantit les mêmes droits et opportunités pour toutes et tous. Nous sommes attachés à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui instaure la liberté de circulation pour toutes et tous.

 

Le mouvement Emmaüs appelle à un changement radical de politiques migratoires
Aujourd’hui, nous agissons dans le cadre de l’Organisation pour une Citoyenneté Universelle :
▶Pour mettre en œuvre la liberté de circulation et d’installation avec des passages sûrs pour arrêter ce massacre
▶ Pour réclamer un nouveau traité international sur les droits des migrant.es sous l’égide des Nations Unies. Ce traité supprimera l’exigence de visa entre les pays signataires et créera une nouvelle instance internationale sur les migrations, incluant la société civile
▶Pour construire un réseau de territoires engagés pour une nouvelle politique migratoire

 

Plus spécifiquement, nous attendons aujourd’hui de la France et de ses partenaires européens qu’ils :
▶ Mettent fin à la politique des centres de rétention et à la criminalisation des migrants.es
▶ Garantissent l’accès aux droits à travers l’application de la Convention Internationale du droit des travailleurs migrants et de leurs familles
▶ Élargissent la notion de droit d’asile à celle des déplacé.es climatiques

 

Article 13
“Article 13” est en référence à l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :

« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays ».

La libre circulation était un combat de l’Abbé Pierre qui a contribué à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Aujourd’hui, tous ses héritiers et ceux qui croient en la liberté reprennent son flambeau pour dénoncer l’inertie et l’indifférence des dirigeants européens.

 

La traversée

IL RESTE EXACTEMENT :

If custom countdown is giving an error you may need to enable javascript - please visit Support Center for support.

AVANT LA TRAVERSÉE.

 

Article 13 a débuté en 2015 avec Alain Gomez et Maria Guerra, co-responsables à la communauté de St Etienne, qui ont traversé le détroit de Gibraltar à la nage et en kayak en hommage aux migrants disparus en mer.
En 2017, dans le cadre des 10 ans de la mort de l’Abbé Pierre, le mouvement Emmaüs décide de porter haut et fort l’Article 13. Pour afficher notre détermination à faire appliquer ce droit, une nouvelle traversée est organisée. Cette fois-ci ce sont 8 nageurs et 35 kayakistes qui partiront de Tarifa en Espagne pour rejoindre la côte marocaine le jeudi 7 septembre prochain. Nous serons accompagnés par les bateaux de l’ONG espagnole Pro Activa Open Arms* pour assurer notre sécurité.
Les participants qui se sont mobilisés sont des compagnons, bénévoles, salariés. Cette mobilisation est une belle représentation de la diversité de notre mouvement.

*En savoir plus sur cette ONG : www.proactivaopenarms.org

 

Qui sont les participants de la traversée 2017 ?