Mot du pdt Emmaüs International

 

« Il ne pourra pas y avoir deux types de citoyens dans le monde de demain, ceux qui pourraient circuler comme bon leur semble et ceux que l’on continuerait d’empêcher de circuler sous prétexte qu’il seraient pauvres, ou issus de pays en guerre ou sans libertés publiques. Les situations dramatiques et inhumaines que créent depuis des décennies des politiques migratoires sans prise avec la réalité doivent cesser : circuler et s’installer librement dans un pays est un droit fondamental, inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Les migrations sont une réalité qu’aucune barrière ne peut ni occulter ni entraver, l’histoire montrant avec éclat leur place dans le progrès des individus et des communautés auxquelles ils appartiennent. Elles sont une chance et une source de richesses pour nos sociétés égoïstes et soumises à la peur de l’autre, fabriquée par des gouvernements populistes et sans vision…

 

Emmaüs International, à la suite de l’abbé Pierre, affirme qu’aucun être humain n’est illégal, lutte pour les mêmes droits pour toutes et tous, cherche à développer une approche fraternelle et éthique des migrations, ayant appris depuis longtemps à comprendre et à vivre les migrations, leur influence positive sur l’histoire de l’humanité, des peuples et des territoires, et leur caractère inéluctable.

 

La traversée de la Méditerranée, devenue cimetière africain par la volonté de l’Union Européenne, constitue désormais le symbole du courage de milliers de ressortissants des pays d’Afrique et du Moyen-Orient espérant la liberté d’un avenir meilleur : traversant à leur tour et par leurs propres moyens cet espace de tous les dangers, Maria et Alain, rendront hommage à tous ceux et celles qui y ont laissé la vie et donneront écho à la protestation de ceux qui, de plus en plus nombreux, dénoncent la folie meurtrière de l’Europe forteresse et appellent à une nouvelle gouvernance des migrations. »

 

Jean Rousseau, président d’Emmaüs International